Clinique de Vitrolles

Après Octobre rose, Mars bleu, c'est JUIN VERT l'autre mois du dépistage des cancers féminins

Juin vert  c'est le mois consacré à la mobilisation et à la prévention contre le cancer du col de l'utérus. lancée depuis 2010 par l'INCA ( Institut National du CAncer) cette campagne d'information vise à rappeler que le cancer du col de l'utérus  est le deuxième cancer le plus fréquent dans le monde chez les femmes de moins de 45 ans.

En France, en 2015, il a touché plus de 2797 femmes et a entraîné la mort de 1 092 d'entre elles. La cause principale de la maladie est un virus : le papillomavirus humains (HPV), qui se transmet par voie sexuelle. Si le corps parvient en général l'éliminer, dans les cas les plus graves il peut provoquer des infections et des lésions susceptibles d'évoluer en cancer.

le bon réflexe à avoir ?

Un frottis de dépistage est, avec la vaccination contre le papillomavirus, le meilleur moyen de lutter contre le cancer du col de l’utérus.

 Si on n'y est pas allé depuis un moment (et surtout si on n'est pas vaccinée), on prend rendez-vous chez son gynéco, une sage-femme ( même si on est pas enceinte)  ou son médecin généraliste. Il est conseillé aux femmes de plus de 25 ans de réaliser un frottis de dépistage tous les trois ans, après deux frottis normaux à un an d'intervalle. Si on agit précocement , la maladie alors peut être évitée.

Pratique

Pratique

Prendre rendez-vous

Pour prendre rendez-vous en ligne, c'est simple et rapide
cliquez sur le lien ci-dessous et laissez-vous guider.

Venir au centre / Nous contacter

Arrow

Clinique de Vitrolles

Venir au centre

Informations à venir

Nous contacter

Téléphone

Nous appeler

Tél : 04 42 46 26 26

Email

Nous envoyer un email :

Cliquez ici
Clinique de Vitrolles

La Tuilière 2, Rue Bel air,
13127 Vitrolles

Nos engagements

Développement durable

Responsabilité Sociétale de l’Entreprise

Notre approche RSE est transversale, opérationnelle et souhaite être au plus proche du terrain.
Dons d'organe

Dons d'organe et de sang

Plus de 14400 malades qui chaque année ont besoin d'une greffe d'organe. Le principal obstacle à la greffe est le manque persistant d'organes
disponibles.