Clinique de Vitrolles

Une carte des microorganismes du métro New-Yorkais


dans Dépistage
Publié le 10/03/2015

Une étude scientifique menée par des chercheurs et leurs étudiants de l'université de médecine Weill Cornell à New York s’est intéressé à la population microbienne du métro new-yorkais ; les résultats sont remarquables !!!! et méritent de nous faire réfléchir sur nos pratiques d’hygiène au quotidien dans un univers « grouillant de vie ».

Si vous lisez l’anglais vous pouvez consulter l’étude complète en suivant ce lien Afshinnekoo et al., Geospatial Resolution of Human and Bacterial Diversity with City-Scale Metagenomics, CELS(2015) , ou l'article du Wall Street Journal du 05/02/2015, ou son site internet du projet interactif de cartographie des microorganismes du métro de NYC « PathoMap ».

Si non, et en résumé, les chercheurs ont pendant 18 mois prélevé sur une multitude de supports du métro de NYC (tourniquets / barrières / portes / banquettes / barres….) 1467 échantillons et étudié les ADN présents. La moitié de l’ADN prélevé et analysé était d’origine inconnue, quelques pourcents provenaient du génome humain, de génome de plantes vertes, d’insectes et de rongeurs ; la majorité étant issue de microbes : ils ont ainsi pu identifier 562 espèces différentes de bactéries.

Parmi cette population importante et diversifiée de 562 espèces de bactéries, environ 67 espèces pouvaient être associées à des bactéries porteuses de maladies. Le tableau ci-dessous montre les infections les plus graves trouvées dans le réseau du métro new-yorkais, et le nombre de stations infectées ; on peut ainsi rencontrer les germes d'une intoxication alimentaire, d’infection urinaire, de résistance aux antibiotiques, d’autres bactéries résistantes aux radiations ainsi que des bactéries présentes dans des préparations alimentaires….

Plus inquiétant, des fragments d’ADN associés aux pathogènes responsables de l’antrax et de la peste bubonique ont été localisés dans quelques stations.

Mais, côté positif, ces généticiens de l'"underground" ont également trouvé des bactéries qui permettent de garder la ville « propre » en étant capable de nettoyer certains produits chimiques dangereux ou de digérer des déchets toxiques.

En conclusion, même si vous n’êtes pas un utilisateur régulier du métro newyorkais, n'oubliez quand même pas de vous laver les mains quand vous rentrez chez vous.

Pour les plus jeunes, une vidéo explique pourquoi se laver les mains.

Pratique

Pratique

Prendre rendez-vous

Pour prendre rendez-vous en ligne, c'est simple et rapide
cliquez sur le lien ci-dessous et laissez-vous guider.

Venir au centre / Nous contacter

Arrow

Clinique de Vitrolles

Venir au centre

Informations à venir

Nous contacter

Téléphone

Nous appeler

Tél : 04 42 46 26 26

Email

Nous envoyer un email :

Cliquez ici
Clinique de Vitrolles

La Tuilière 2, Rue Bel air,
13127 Vitrolles

Nos engagements

Développement durable

Responsabilité Sociétale de l’Entreprise

Notre approche RSE est transversale, opérationnelle et souhaite être au plus proche du terrain.
Dons d'organe

Dons d'organe et de sang

Plus de 14400 malades qui chaque année ont besoin d'une greffe d'organe. Le principal obstacle à la greffe est le manque persistant d'organes
disponibles.